C'était dans l'air depuis quelques semaines et c'est désormais officiel: Salesforce rachète Slack pour 27,7 milliards de dollars, soit quasi 50% au-delà de sa valorisation boursière le jour de l'...

C'était dans l'air depuis quelques semaines et c'est désormais officiel: Salesforce rachète Slack pour 27,7 milliards de dollars, soit quasi 50% au-delà de sa valorisation boursière le jour de l'annonce. C'est la plus grosse opération du secteur depuis le rachat de LinkedIn par Microsoft en 2016 (26,2 milliards). Slack était une cible de choix car, lors de la pandémie, elle a moins bien tiré son épingle du jeu que ses concurrents et a souffert de l'essor de Teams de Microsoft. La plateforme de collaboration entre équipes qui permet de réduire le nombre d'e-mails est une bonne pioche pour Marc Benioff, l'un des CEO américains les plus en vue. Slack va permettre à Salesforce de devenir un très sérieux concurrent tant pour Google que pour Microsoft. Mastodonte mondial de la vente de logiciels par abonnement et des solutions informatiques à distance, Salesforce va faire de Slack, qui continuera à exister tel quel, son hub pour rassembler les données de ses clients.