Editeur de nombreux magazines comme Le Vif, Flair ou Trends-Tendances, le groupe Roularta affiche un chiffre d'affaires en forte hausse au premier semestre 2021. Proches des 142 millions, ces bons résultats progressent de 17,5% par rapport au premier semestre 2020 fort...

Editeur de nombreux magazines comme Le Vif, Flair ou Trends-Tendances, le groupe Roularta affiche un chiffre d'affaires en forte hausse au premier semestre 2021. Proches des 142 millions, ces bons résultats progressent de 17,5% par rapport au premier semestre 2020 fortement impacté par le Covid-19. Avec un Ebitda de 22,6 millions (contre 5,4 millions un an plus tôt) et surtout un résultat net de 8,1 millions (contre une perte de 1,4 million précédemment), Roularta redresse bien la barre, notamment grâce au marché publicitaire qui retrouve des couleurs. Mais ce sont surtout les ventes de ses magazines qui redonnent le sourire au groupe de presse. Au premier semestre 2021, le marché des lecteurs a effet généré un chiffre d'affaires plus important que la publicité: quasi 59 millions contre 53 millions pour la pub, alors que la tendance était encore inverse en 2019. "Grâce à des opérations de reprise réussies au cours des dernières années, Roularta parvient à améliorer de manière substantielle la rentabilité des magazines en mettant l'accent sur les contenus forts, les abonnements combinés, les synergies et le contrôle des coûts", précise le groupe. Ce qui se fait parfois dans la douleur: l'éditeur a récemment licencié 19 salariés sur les 32 que compte l'hebdomadaire Télépro dont il est devenu cette année propriétaire à 100%.