Spotify attaque Apple devant la Commission européenne pour abus de position dominante. Le n°1 mondial du streaming musical estime que l'entreprise à la pomme favorise son propre se...

Spotify attaque Apple devant la Commission européenne pour abus de position dominante. Le n°1 mondial du streaming musical estime que l'entreprise à la pomme favorise son propre service Apple Music via l'App Store et déploie des pratiques contraires à la concurrence. En cause ? La commission de 30 % prélevée sur les revenus générés par les éditeurs d'applications mobiles (15 % si l'abonnement a plus d'un an). Selon Spotify, cette commission n'est pas la même pour tout le monde et le groupe suédois de citer Uber ou Deliveroo, mieux lotis. Des accusations prises au sérieux par Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence, mais réfutées par Apple qui assure que Spotify ne serait jamais devenu aussi performant sans l'App Store. Netflix fait le même reproche à Apple et empêche désormais le paiement de l'abonnement au départ de l'appli, et ce afin d'éviter de payer la taxe.