Coup sur coup, trois géants de l'industrie alimentaire se sont médiatiquement bousculés pour procéder à une annonce spectaculaire. Hasard ou opération finement orchestrée, ces communications portaient toutes sur l'économie circulaire ou sur cette volonté de réduire au maximum le gaspillag...

Coup sur coup, trois géants de l'industrie alimentaire se sont médiatiquement bousculés pour procéder à une annonce spectaculaire. Hasard ou opération finement orchestrée, ces communications portaient toutes sur l'économie circulaire ou sur cette volonté de réduire au maximum le gaspillage sur la planète. Ainsi, le roi du fast-food McDonald's s'est engagé à ce que ses 37.000 restaurants répartis autour du globe recyclent à l'avenir tous les emballages jetés par ses clients. Aujourd'hui, seuls 10 % de ses établissements pratiquent ce recyclage et McDonald's a promis qu'il atteindrait l'objectif de 100 % en 2025. Autre géant mondialement connu, Coca-Cola a pris aussi de nouveaux engagements en matière d'environnement. Le fabricant de sodas a en effet promis de rendre toutes ses bouteilles et cannettes 100 % recyclables à l'horizon 2030, et de s'investir davantage dans des programmes de sensibilisation contre la pollution plastique en mer. Mais c'est du côté du groupe Danone et de sa marque Evian que l'annonce la plus spectaculaire a été faite la semaine dernière. Déjà connue pour avoir mis sur le marché des bouteilles entièrement recyclables, le vendeur d'eau minérale a décidé de passer à la vitesse supérieure et de n'utiliser à l'avenir que du plastique déjà recyclé dans son processus de production. Aujourd'hui, Evian n'incorpore " que " 25 % de matières recyclées dans ses bouteilles et ce ratio passera à 100 % d'ici 2025.