Une bonne heure avant de monter sur la scène du Théâtre Jean Vilar à Louvain-la-Neuve, pour la première belge de Rêve d'automne, en ce 30 novembre, l'acteur-chanteur Claude Semal (photo), nous en explique le contexte. "La pièce est de la main de Jon Fosse, ...

Une bonne heure avant de monter sur la scène du Théâtre Jean Vilar à Louvain-la-Neuve, pour la première belge de Rêve d'automne, en ce 30 novembre, l'acteur-chanteur Claude Semal (photo), nous en explique le contexte. "La pièce est de la main de Jon Fosse, un auteur norvégien, qui raconte un coup de foudre à un enterrement entre un homme et une femme qui se sont connus dans une autre vie. Ici mis en scène par Georges Lini, une première en Belgique, cette création tourne depuis des années dans le monde entier." Semal joue l'un des parents des nouveaux amoureux, dans un décor qui le bluffe. Et dans une temporalité inhabituelle. "Dans la pièce, les époques se mélangent, explique Claude Semal. Mais contre toute attente, ce pari fonctionne. Parce que le spectacle parle de la famille, de la passion de la vie à la mort, des grands tournants de notre existence et pourquoi cela se passe comme cela." Après Louvain-la-Neuve, Rêve d'automne est programmé au Rideau de Bruxelles, en février. Entre-temps, Claude Semal joue également du 18 au 31 décembre au Théâtre royal du Parc dans le festin théâtral de fin d'année, Le Noël de M.Scrooge, une adaptation de Dickens.