Pendant l'été, Bozar propose tous les mercredis dans la salle Henry Le Boeuf une vidéo- conférence qui se penchera sur les possibilités de notre futur, sur le principe récurrent d'un invité interrogé par un journaliste ou un écrivain. Temps de crise, temps créatifs ? S'il s'ag...

Pendant l'été, Bozar propose tous les mercredis dans la salle Henry Le Boeuf une vidéo- conférence qui se penchera sur les possibilités de notre futur, sur le principe récurrent d'un invité interrogé par un journaliste ou un écrivain. Temps de crise, temps créatifs ? S'il s'agit de prises de parole impliquant des philosophes, des historiens, des scientifiques et autres penseurs du moment, le pari est aussi de dégager un regard qui refuse l'apocalypse pour offrir des alternatives " de rêves, de récits, de perspectives et de visions d'avenir attrayantes ". En considérant que, peut-être, 2020 serait une nouvelle année zéro. Parmi les propositions, on coche le philosophe croate Sreco Horvat, fondateur avec notamment Yanis Varoufakis du Mouvement pour la démocratie en Europe (29 juillet). Le 5 août, la climatologue Valérie Trouet pose les jalons d'un futur terrestre qui peut encore être sauvé. Grosse pointure le 12 juillet puisque c'est un lauréat du prix Nobel d'économie, Joseph Stiglitz qui exposera ses propositions. Né en 1943, cet Américain a pris le pari de ruer dans les brancards, devenant l'un des défenseurs d'une nouvelle économie keynésienne, critiquant violemment les positions du FMI et de la Banque mondiale. Un des points d'orgue d'une série qui invite aussi l'architecte Rem Koolhaas (26 août) et le toujours passionnant Edgar Morin (2 septembre).