Cinq ans après son ouverture, après une expo moyenne consacrée au punk, l'ADAM (Art and Design Atomium Museum) logé sur le plateau du Heysel choisissait en 2020 une appellation plus simple: Design Museum Brussels. Un design qui re...

Cinq ans après son ouverture, après une expo moyenne consacrée au punk, l'ADAM (Art and Design Atomium Museum) logé sur le plateau du Heysel choisissait en 2020 une appellation plus simple: Design Museum Brussels. Un design qui reste donc bien l'objet majeur et identifiable susceptible d'attirer les touristes étrangers (nombreux dans le coin) vers un espace qui, outre sa collection permanente, livre des expositions temporaires. L'actuelle, Crush, Unexpected Encounters Between Art and Design, a été pensée en synergie avec le Musée d'Ixelles, en travaux depuis 2018 pour cause d'agrandissement mais désireux de ne pas laisser tomber les collaborations artistiques extérieures. La lenteur très belge de ces travaux (le lieu devrait rester fermé pour encore au moins trois ans) interroge, bien sûr... Mais elle offre l'occasion au musée ixellois de sortir de ses vastes collections des oeuvres qu'elle lance ici à la rencontre des objets de design plus ou moins contemporain exhibés par l'opérateur nord-bruxellois, confrontant différentes expressions plastiques. Pour le meilleur, et le reste.