Dans le Trends-Tendances du 14 octobre 2021, à la page 59, la citation "Le prix à payer pour le private equity, c'est l'illiquidité. Si vous acceptez de le payer, le risque est assez ...

Dans le Trends-Tendances du 14 octobre 2021, à la page 59, la citation "Le prix à payer pour le private equity, c'est l'illiquidité. Si vous acceptez de le payer, le risque est assez limité. Cela peut sembler contradictoire, car le private equity a la réputation d'être un investissement à haut risque. Mais cette illiquidité pendant 10 ans offre la possibilité d'étaler votre investissement sur plusieurs années et de le diversifier entre plusieurs fonds. Cela explique pourquoi nos clients ont conservé un rendement annuel moyen de 8% sur leurs investissements en private equity à l'époque de la crise financière de 2008- 2009. Nous proposons ce type d'investissement depuis 20 ans, et jamais nos clients n'ont perdu d'argent ou dû se satisfaire d'un rendement nul", a été erronément attribuée à Bert D'Huyvetter de Degroof Petercam. Ces propos ont en fait été tenus par Serge Langhendries de BNP Paribas Fortis.