Il est courant que les fabricants de luminaires se tournent vers le passé pour ranimer la flamme de leur inspiration, mais il est plus rare que ces derniers remontent jusqu'à l'ère glaciaire. C'est pourtant l'âge des métaux qui a guidé la firme Wästber...

Il est courant que les fabricants de luminaires se tournent vers le passé pour ranimer la flamme de leur inspiration, mais il est plus rare que ces derniers remontent jusqu'à l'ère glaciaire. C'est pourtant l'âge des métaux qui a guidé la firme Wästberg pour sa gamme " Holocene ", du nom de l'époque géologique commencée il y a quelque 11.700 ans. Cette période de réchauffement climatique (tiens, tiens...) et d'amélioration de l'habitat a donné l'idée à la marque suédoise de développer une collection de lampes à huile d'un genre nouveau. L'Holocene N°4 est le dernier-né de cette série d'éclairages qui fait un pied de nez à la fée électricité. Disponible à partir du 1er décembre, il est l'oeuvre de l'architecte anglais John Pawson connu depuis 25 ans pour son extrême minimalisme et son amour des angles droits. Loin de la boîte blanche qu'il affectionne, le Britannique a conçu un objet raffiné, tout en rondeur ou presque, en acier inoxydable mat pour ce qui est de la surface extérieure et en acier poli pour le noyau interne afin de réfléchir et amplifier la flamme. Comme dirait la famille Pierrafeu : " Yabba Dabba Doo ! "