Depuis l'avènement de la CCT 85 qui entoure le télétravail structurel, des remboursements de frais étaient autorisés par le fisc et l'ONSS. La semaine dernière, vu l'expansion de ce télétravail, le fisc a publié une circulaire pour rappeler ce qui ...

Depuis l'avènement de la CCT 85 qui entoure le télétravail structurel, des remboursements de frais étaient autorisés par le fisc et l'ONSS. La semaine dernière, vu l'expansion de ce télétravail, le fisc a publié une circulaire pour rappeler ce qui est autorisé en franchise d'impôt. Les chiffres donnés sont valables à partir du 1er mars, même s'ils ne diffèrent pas vraiment de ce qui était autorisé jusqu'ici. Pour un télétravail structurel et régulier, une entreprise peut rembourser jusqu'à 129,48 euros par mois. Exceptionnellement, cette somme sera portée à 144,31 euros au deuxième trimestre 2021. Elle couvre l'utilisation de l'espace chez le salarié, le chauffage, l'eau, le petit matériel de bureau, l'électricité, les boissons, etc. L'achat d'une chaise ergonomique ou d'un deuxième écran peut être distinctement remboursé pour autant que les mêmes équipements soient à disposition dans l'entreprise. L'administration précise toutefois qu'il n'est pas question d'exagérer. Il vaut donc mieux éviter les meubles design... Enfin, l'entreprise peut aussi, en sus, octroyer un remboursement de 20 euros par mois pour la connexion internet et l'utilisation du PC privé du salarié et 5 euros pour des accessoires comme une imprimante.