La guerre faisait rage depuis trois ans. Sur trois continents, Apple refusait de payer les royalties dus à l'utilisation de certains brevets détenus par Qualcomm. La firme à la pomme avait demandé à ses fournisseurs de faire de même. Le manque à gagner, estimé à 7,5 milliards de dollars, menaçait clairement Qualcomm de disparition.
...