Un simple regard sur les chiffres suffit à conclure que les Belges achètent de plus en plus de résidences secondaires à l'étranger, à des prix qui s'envolent depuis quelques années. La faiblesse des taux d'intérêt, qui rend l'immobilier si attrayant et contribue à l'envolée des prix, demeure un facteur de décision déterminant. Quant à la situation économique et politique du pays de destination, elle compte parmi les critères de choix fondamentaux. Ce qui explique pourquoi des pays comme l'Espagne et le Portugal sont particulièrement prisés ces derniers temps.
...