Reconquérir son titre d'appli de scanning la plus évoluée de l'App Store. C'est comme cela que le studio montois Creaceed qualifie le défi qui l'attend avec le lancement, cette semaine, de son appli mobile Prizmo 5. Cette dernière est la nouvelle version de Prizmo, spécialisée dans le scanning, la reconnaissance et la traduction de documents via l'appareil photo du smartphone. Lancée en 2009, l'appli belge a jusqu'ici connu un gros succès : ses différentes versions ont déjà été tél...

Reconquérir son titre d'appli de scanning la plus évoluée de l'App Store. C'est comme cela que le studio montois Creaceed qualifie le défi qui l'attend avec le lancement, cette semaine, de son appli mobile Prizmo 5. Cette dernière est la nouvelle version de Prizmo, spécialisée dans le scanning, la reconnaissance et la traduction de documents via l'appareil photo du smartphone. Lancée en 2009, l'appli belge a jusqu'ici connu un gros succès : ses différentes versions ont déjà été téléchargées 2,5 millions de fois. Elle a même été mentionnée en 2014, devant le monde entier, comme référence lors d'une fameuse keynote des dirigeants américains d'Apple... Et elle est également mise régulièrement en avant dans l'App Store. Au départ, le modèle business de Prizmo consistait à vendre l'application pour une dizaine de dollars. Puis, Creaceed a commencé à proposer Prizmo Go, une version light gratuite contenant des achats intégrés. Cette version représente, à elle seule, 1,7 million des téléchargements de la gamme Prizmo. La nouvelle édition de l'appli fonctionnera sur le modèle freemium : téléchargement gratuit pour tester l'appli, et achat à 15 euros pour l'utiliser sans limite, en ce compris des formules d'abonnement à des services cloud. Idéal pour la récurrence. Ce lancement est majeur pour la firme Creaceed qui s'était concentrée sur d'autres applis, laissant Prizmo perdre du terrain sur les concurrents. " Majeur " parce que Prizmo représente quelque 35% des revenus du studio depuis son lancement il y a 10 ans. Ensuite parce que le studio a mis le paquet pour repenser cette nouvelle version : " Elle représente deux années de travail pour deux personnes ", commente Raphaël Lebbe, CEO et fondateur de Creaceed. Soit un investissement de l'ordre d'environ 200.000 euros, ce qui n'est pas négligeable pour une petite équipe... de quatre personnes. Des " artisans de l'appli ", comme le glisse le CEO lui-même. Même si le studio jouit d'une belle reconnaissance, il demeure une petite structure avec seulement 300.000 euros de chiffre d'affaires par an. Il lui faudra donc vendre au minimum 20.000 applis pour rentrer dans les frais. " Mais on vise bien plus, précise le CEO. Il n'est pas impensable de parler en centaine de milliers... "