Rien ne prédestinait Thierry Lewalle à faire de la décoration de Noël son corebusiness. Au sortir de ses études d'ingénieur commercial à Solvay en 1992, il participe au prix du ministre du Commerce extérieur et gagne un stage au Vietnam. De retour en Belgique, le Fonds Prince Albert le sélectionne pour un stage à Shanghai. L'ambiance lui plaît tellement qu'une fois son stage accompli, il décide de rester en Chine pour y créer, en 1995, sa propre entreprise.
...

Rien ne prédestinait Thierry Lewalle à faire de la décoration de Noël son corebusiness. Au sortir de ses études d'ingénieur commercial à Solvay en 1992, il participe au prix du ministre du Commerce extérieur et gagne un stage au Vietnam. De retour en Belgique, le Fonds Prince Albert le sélectionne pour un stage à Shanghai. L'ambiance lui plaît tellement qu'une fois son stage accompli, il décide de rester en Chine pour y créer, en 1995, sa propre entreprise. Une particularité a en effet attiré son attention : " Les Chinois se déplacent beaucoup à vélo, mais ils ne portent pas de pinces au bas de leur pantalon ", se souvient-il. Qu'à cela ne tienne, il va leur en proposer ! Il se lance dans la fabrication et la vente de pinces à vélo. " Une première expérience que je ne suis pas près d'oublier. " Belge basé en Chine, il reçoit pas mal de demandes en tous genres du pays. Comme celle de ce décorateur d'une place bruxelloise, en recherche de petites lampes comme on en voit aux Etats-Unis. Le starter déniche alors une usine en Chine qui en fabrique. Cette première incursion dans le monde des illuminations de Noël fait tilt. " Pourquoi ne pas en faire autant au départ de la Belgique ? " se demande-t-il. Fin 1996, il rentre au pays, cette idée lumineuse en tête. " Je voulais apporter un vent de fraîcheur au monde de Noël avec de la décoration fun, légère et contemporaine. " Il réalise un premier petit catalogue -- six pages, à tout casser -- et l'envoie là où il espère un retour favorable pour ce type de produits : concessionnaires automobiles, centres commerciaux, hôtels, etc. Le succès est au rendez-vous. " Les meilleurs retours viennent des centres commerciaux, une niche porteuse. " S'il se contente d'acheter les décorations les premiers mois, très rapidement, il travaille avec des créatifs indépendants. Puis, il en engage. La société Globall concept est fondée en 1996. Elle se consacre à la création, la fabrication et l'installation de produits d'illuminations et de décorations festives pour des centres commerciaux et autres espaces publics durant la période des fêtes de fin d'année. Un an plus tard, Thierry Lewalle s'associe à Andrea Pisaneschi, un architecte de formation. " Quand le marché belge s'est mis à bien fonctionner, nous avons envoyé un catalogue dans les différents centres commerciaux des pays voisins. Les responsables l'ont transmis à leurs décorateurs. Pas mal d'entre eux nous ont contactés. " Dès 1998, les premières exportations sont réalisées vers les centres commerciaux. L'année suivante, la société nivelloise participe à l'ouverture d'un premier centre commercial à Londres. Plusieurs partenariats commerciaux sont conclus en Russie, en Australie, au Japon et aux Etats-Unis. " En 2015, nous avons créé une filiale à Chicago. C'est indispensable pour développer le marché américain. " Entre-temps, le marché est élargi vers les particuliers. " Nous commercialisons des produits lumineux et décoratifs sous la marque Light Creations via les grandes chaînes de distribution, jardineries, bricolage... Un marché qui s'est très bien développé ces dernières années. " La société connaît un bel essor et devient un acteur clé dans son secteur. Elle distribue actuellement ses produits dans plus de 70 pays. Le patron de Globall concept revient de Christmas World, la grande foire annuelle internationale spécialisée à Francfort. " Je m'y rends chaque année. Les professionnels de la décoration y sont en nombre. Nous allons remettre un maximum d'offres. Pour les années à venir, nous avons quelques projets ambitieux. " Tant qu'il restera des points du globe à illuminer, le concept festif de Thierry Lewalle aura de beaux jours devant lui. JACQUELINE REMITS" Nous avons créé une filiale à Chicago. C'est indispensable pour développer le marché américain. "