Souhaitant stimuler la vente de voitures électriques, le gouvernement flamand avait lancé à l'occasion du Salon de l'Auto une procédure d'achat groupé qui ne fait pas que des heureux. Bart Weekers, l'ombudsman de la Flandre, en particulier, se montre fort critique. En matière de prix obtenus tout d'abord, qui ne lui paraissent pas vraiment inférieurs à ceux que peut obtenir monsieur Tout-le-Monde. En matière de plaintes potentielles ensuite. Dans sa communication, le gouvernement laisse en effet entendre que tout acheteur bénéficiera d'une prime de 3.500 ou 4.000 euros, selon le type de véhicule retenu. Ce qui lui paraît mathématiquement impossible avec le budget - 11 millions d'euros - dont il dispose. Avec ce montant 3.000 primes environ pourront être accordées et il y a déjà près de 2.000 inscrits ! Il faudra dès lors les revoir à la baisse. S'y ajoute le fait que seuls les particuliers pourront en bénéficier. Cela se trouve certes sur le site mais en si petites lettres que plus d'un acheteur sera passé à côté.