Côtes Normandes, société lancée par François Marchand et Pierre Schelfhaut en 1997, importe de beaux produits issus de la pêche durable : circuits courts, petits bateaux... et du thon rouge selon la technique ikejime (mort vive en japonais). Cette pratique neutralise le système nerveux du poisson. Il se v...

Côtes Normandes, société lancée par François Marchand et Pierre Schelfhaut en 1997, importe de beaux produits issus de la pêche durable : circuits courts, petits bateaux... et du thon rouge selon la technique ikejime (mort vive en japonais). Cette pratique neutralise le système nerveux du poisson. Il se vide ensuite de son sang. " C'est une opération qui change tout, constate Sébastien Bras (chef du Suquet à Laguiole), les qualités organoleptiques du poisson sont préservées et le poisson conserve une fraîcheur et un goût incroyable. Il se conserve également plus longtemps. Parmi les clients de Côtes Normandes figurent des restaurants tels que La Villa Emily, Chalet de la Forêt, Nombe Daïgaku et Kamo, le seul japonais étoilé de Belgique. Parallèlement, les importateurs livrent également l'ambassade et la mission du Japon, l'ambassade du Grand-Duché de Luxembourg, etc. Les associés diminuent depuis quelque temps leur activité de grossiste pour privilégier le développement de poissonneries de quartier. Dopée par la clientèle européenne, La Poissonnerie des Tongres (02 742 28 05) prospère dans ce quartier commerçant d'Etterbeek. Produits méditerranéens et plateaux de fruits de mer y sont prisés et Lamia Jabroun privilégie anchois marinés maison, ceviche de bar, etc. Apprécié de la clientèle uccloise, Le Cap du Vivier d'Oie (02 375 06 60) confie le rayon sushi et sashimi au Japonais Hirota Koichi qui officiait naguère au Tagawa. Aux feux, Lilian Devaux, étoilée au défunt resto Marie, assure le service traiteur.