En golf, même au plus haut niveau, la valeur n'attend plus le nombre des années. Les jeunes frappent de plus en plus tôt aux portes de la gloire. La victoire de Joaquin Niemann, 20 ans, lors du premier tournoi de la nouvelle saison du PGA Tour en est la plus belle preuve. Porté par son talent et son audace, ce surdoué des greens est devenu le premier Chilien à gagner sur le circuit américain et, surtout, le troisième joueur de l'histoire à remporter un tournoi à moins de 21 ans. Il a rejoint, dans ce cercle très fermé des enfants prodiges, Severiano Ballesteros et Rory McIlroy. Rien que ça...

Né à Santiago, Joaquin Niemann est passé professionnel l'an passé après avoir signé une exceptionnelle carrière d'amateur avec, notamment, une victoire à l'Orange Bowl et une place de n°1 mondial (durant 44 semaines consécutives) dans la catégorie. Sa progression est fulgurante : grâce à son succès au Greenpier Classic (avec un score de 21 sous le par ), il se retrouve déjà parachuté dans le top 50 mondial !

Voilà plusieurs années que la nouvelle vague déferle sur les circuits professionnels. Jordan Spieth, Justin Thomas ou Jon Rahm ont affiché, très jeunes, leurs ambitions, démontrant que le golf n'était plus un sport où l'expérience et la sagesse étaient des atouts incontournables. Et la classe biberon s'enrichit, chaque année, de nouveaux rookies aux dents longues. Le prodige norvégien Viktor Hovland, 21 ans, en est l'un des porte-drapeaux. Passé par la filière universitaire américaine (à Oklahoma State), le natif d'Oslo est unanimement considéré comme une future étoile depuis son titre à l'US Amateur en 2018. C'est d'ailleurs avec cette étiquette d'amateur qu'il a terminé, cette année, 32e du Masters d'Augusta et 12e de l'US Open qui se disputait à Pebble Beach. Passé pro en juin dernier, il joue déjà - comme les stars - sur les deux circuits mondiaux. Pour son premier tournoi sur le PGA Tour, il s'est offert un top 10. Et il était évidemment l'une des grandes attractions, le week-end dernier, du BMW Championship qui se jouait sur le parcours anglais de Wentworth et où il a terminé 11e. Talentueux, à la fois long et précis, porté par un vrai charisme naturel, Hovland rêve déjà de Ryder Cup !

Niemann, Hovland ou Hojgaard : les champions sont de plus en plus jeunes sur les circuits mondiaux.

Et il n'est pas le seul jeune champion scandinave à sortir le grand jeu. Le Danois Nicolai Hojgaard a, du haut de ses 18 ans, terminé deuxième du récent KLM Open, le second tournoi de l'European Tour de sa carrière professionnelle. Plein d'audace, cet enfant de la balle a fait trembler jusqu'au bout le grand Sergio Garcia grâce à un jeu très agressif !