Là encore, dans l'un des plus prestigieux concours classiques à l'international, le virtuel l'emporte sur des salles avec public. Les voyages restant compliqués, il y aura au final 64 candidats au lieu des 74 initialement sélectionnés. Du 3 au 8 mai - timing de...

Là encore, dans l'un des plus prestigieux concours classiques à l'international, le virtuel l'emporte sur des salles avec public. Les voyages restant compliqués, il y aura au final 64 candidats au lieu des 74 initialement sélectionnés. Du 3 au 8 mai - timing de la première épreuve - à la finale du 29 mai, suivie des concerts de lauréats et de clôture, le 9 juin, les pianistes de 2021 n'auront que les orchestres comme témoins live de leurs performances. Roue de secours: les retransmissions télévisées et sur internet via les RTBF, VRT et Proximus, devraient garantir au public toujours large du concours des sensations immédiates. Parmi les 53 hommes et 11 femmes, représentant 19 nationalités, dont aucun Belge, une rareté. Et comme c'est désormais la loi non écrite, une écrasante majorité asiatique... Soit, pas moins de 15 interprètes coréens - dont six nommés Kim -, huit Japonais et trois Chinois. Auxquels s'ajoutent deux autres délégations imposantes, celle de la France, avec sept représentants, et de la Russie, onze instrumentistes. Ici aussi, l'absence de vente de tickets pose de lourds problèmes d'équilibre financier: le Reine Elisabeth propose donc un soutien sous forme de don sur le site de l'événement et la précommande du coffret des prestations 2021.