La pratique n'est pas condamnable en soi. Un chercheur peut parfaitement utiliser Photoshop pour mieux mettre en valeur le détail d'une expérience. Mais où situer la limite ? Alertée par un lanceur d'alerte, la Commission pour l'intégrité scientifique de la KU Leuven examine actuellement une vingtaine de papers rédigé...