Lentement mais sûrement, Philips se sépare de ce qui a fait sa réputation pour se concentrer uniquement sur le secteur médical. Dans les années 1990, le conglomérat néerland...

Lentement mais sûrement, Philips se sépare de ce qui a fait sa réputation pour se concentrer uniquement sur le secteur médical. Dans les années 1990, le conglomérat néerlandais s'était séparé de son gros électroménager (machines à laver, etc.) au profit de Whirlpool. En 2011, il a vendu sa division TV à TPV, un groupe chinois autorisé à utiliser la marque. En 2014, il a cédé tout l'audio à Gibson Innovations qui, mal en point quatre ans plus tard, l'a refilé à... TPV. Aujourd'hui, c'est au tour du petit électroménager (cafetières, rasoirs, sèche-cheveux, etc.) de faire ses bagages. Philips a lancé un processus de vente pour une activité qui pèse quand même 2,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires. L'idée est d'en faire une structure juridique distincte dans les 18 mois maximum, de vendre cette structure ou, à tout le moins, de la rendre indépendante.