Phil Mickelson participera-t-il au prochain Masters, dans trois semaines, à Augusta? C'est loin d'être acquis. Le mythique champion californien, lauréat de six tournois du Grand Chelem et détenteur de trois green jackets, se retrouve en effet au coeur d'une immense polémique et lancé dans un bras de fer face au tout-puissant PGA Tour américain. Et il a décidé, jusqu'à nouvel ordre, de prendre ses distances avec la compétition.
...

Phil Mickelson participera-t-il au prochain Masters, dans trois semaines, à Augusta? C'est loin d'être acquis. Le mythique champion californien, lauréat de six tournois du Grand Chelem et détenteur de trois green jackets, se retrouve en effet au coeur d'une immense polémique et lancé dans un bras de fer face au tout-puissant PGA Tour américain. Et il a décidé, jusqu'à nouvel ordre, de prendre ses distances avec la compétition. En cause: des déclarations fracassantes, voici un mois, au sujet du projet de création de la Super Golf League, ce circuit mondial très richement doté, financé par des fonds saoudiens et susceptible d'attirer les meilleurs joueurs du monde. "C'est une opportunité de faire évoluer le golf, de rebattre les cartes au niveau planétaire et d'obliger le PGA Tour à se remettre en question et à ne plus manipuler les joueurs avec son odieuse cupidité. Il y a un côté visionnaire dans le nouveau concept", avait notamment confié le gaucher de San Diego, âgé de 51 ans. Pas besoin d'un dessin: ces propos ont été très mal perçus par les pontes du swing américain, attachés à leurs privilèges et fermement opposés à la naissance d'une Ligue concurrente aux moyens illimités. Résultat: "Lefty", accusé de haute trahison, se retrouve aujourd'hui dans les cordes et bien seul. Certes, il a nuancé ses déclarations depuis, affirmant que son seul objectif était de générer un changement nécessaire. Mais il a déjà été lâché par plusieurs de ses fidèles sponsors comme Callaway, KPMG ou Amstel Light Beer. Et le PGA Tour n'a pas été plus tendre. Officiellement, il n'a pas suspendu le champion rebelle. Mais dans les faits, c'est la même chose. "Je ne commente pas les décisions disciplinaires, effectives ou éventuelles. J'aimerais simplement que Phil m'appelle pour une discussion franche", a déclaré Jay Monahan, directeur du PGA Tour. Entre les lignes, le message est clair: il n'est pas trop tard pour que la brebis égarée revienne dans le troupeau. Mais il est temps! Dans les coulisses du golf mondial, l'affaire alimente bien des conversations. Avec plus de 50 victoires au compteur, un charisme unique et une énorme popularité aux quatre coins du monde, Mickelson est une véritable légende du golf. Une source d'inspiration pour des millions de jeunes. Un héros que l'Amérique a toujours adulé. "Nous commettons tous des erreurs. Mais nous devons pouvoir aussi être pardonnés", a glissé Rory McIlroy, venu au secours de son vieil ami. Reste à savoir ce qu'en pense exactement l'intéressé, du genre obstiné. En sa qualité d'ancien vainqueur, Mickelson est automatiquement invité au Masters. Sa réponse sera évidemment scrutée par toute la planète golf!