Le PGA Tour fait escale, cette semaine, sur le légendaire parcours de Pebble Beach. Le célèbre links californien, qui fête cette année son 100e anniversaire, fait partie intégrante de l'histoire du golf. Il est un peu aux Etats-Unis ce que St.Andrews est à l'Europe : un véritable lieu de pèlerinage pour tous les fidèles du swing. " S'il ne me restait qu'un parcours à jouer dans ma vie, c'est Pebble Beach que je choisirais ", a souvent confié le grand Jack Nicklaus.
...

Le PGA Tour fait escale, cette semaine, sur le légendaire parcours de Pebble Beach. Le célèbre links californien, qui fête cette année son 100e anniversaire, fait partie intégrante de l'histoire du golf. Il est un peu aux Etats-Unis ce que St.Andrews est à l'Europe : un véritable lieu de pèlerinage pour tous les fidèles du swing. " S'il ne me restait qu'un parcours à jouer dans ma vie, c'est Pebble Beach que je choisirais ", a souvent confié le grand Jack Nicklaus. Situé sur la presqu'île de Monterey, avec vue plongeante sur le Pacifique, le champion-ship course est d'une rare beauté naturelle, à l'image de son fameux 18e trou, sans doute le plus photographié de la planète. Sur le tee de ce par 5 de plus de 500 mètres, le joueur est invité à driver au-dessus de la falaise. C'est juste fascinant ! Le parcours a vu le jour en 1919 sur un terrain qui appartenait à la société immobilière Del Monte Properties Company. Samuel Morse, son patron visionnaire, souhaitait faire du golf un outil de promotion pour son resort résidentiel. Il confia le dessin à deux jeunes passionnés, Jack Neville et Douglas Grand. " C'est comme si la nature avait déjà balisé le terrain. Il nous a suffi de positionner un maximum de trous le long de la baie ", racontèrent les deux architectes lors de l'inauguration. Un siècle plus tard, passé aux mains d'un groupe d'investissement, la Pebble Beach Company est une affaire qui tourne rond. La société emploie plus de 1.500 employés sur le domaine et gère, pêle-mêle, le golf, l'immobilier et l'hôtellerie. Elle organise aussi un célèbre concours d'élégance automobile qui fait référence auprès des passionnés de voitures anciennes. Au contraire de tant d'autres clubs d'exception, le parcours de golf n'est pas réservé à des membres triés sur le volet. C'est même un public course, ouvert à tous les visiteurs. Mais le bonheur est, néanmoins, tarifé : 525 dollars le green-fee. Qu'importe : on vient des quatre coins du monde, hiver comme été, pour déposer sa balle sur le tee n° 1 ! En 100 ans de vie, le parcours a été le théâtre de moments inoubliables, comme la victoire de Jack Nicklaus lors de l'US Open de 1972 après une fabuleux duel avec Arnold Palmer. Ou comme, bien sûr, le sacre de Tiger Woods lors de ce même tournoi en 2000. Au sommet de son art, le " Tigre " avait, dans la tempête, signé un véritable one man show, terminant avec 15 coups d'avance sur ses poursuivants. Du jamais vu en Grand Chelem. Cette année, Pebble Beach accueillera à nouveau, en juin, l'US Open. L'AT&T Pro-Am de cette semaine servira de répétition générale pour souffler les bougies !