Après l'échec américain du filgotinib, son médicament vedette actif contre la polyarthrite rhumatoïde et les résultats décevants du p...

Après l'échec américain du filgotinib, son médicament vedette actif contre la polyarthrite rhumatoïde et les résultats décevants du programme Toledo, son autre relais de croissance, Galapagos était en proie au doute avec un cours de Bourse en chute libre. Autant dire que l'arrivée à sa tête d'un poids lourd de la pharma devrait lui faire du bien. Le baron Paul Stoffels, chief scientific officer de Johnson & Johnson, a en effet accepté de prendre la direction de la biotech belge. Sa très longue expérience (il a piloté le lancement de 25 médicaments pour J&J) devrait lui permettre de remettre l'entreprise sur les rails et de lui donner une nouvelle stratégie.