Après des années de recul, le nu est à nouveau tendance. Koen Meulemans, président de la Fédération belge de naturisme, revendique aujourd'hui un peu plus de 8.000 membres et, pour que ceux-ci puissen...

Après des années de recul, le nu est à nouveau tendance. Koen Meulemans, président de la Fédération belge de naturisme, revendique aujourd'hui un peu plus de 8.000 membres et, pour que ceux-ci puissent s'adonner à leur plaisir favori, réclame une deuxième plage, celle de Bredene étant manifestement devenue trop petite. " Nous y sommes comme des harengs, encaqués sur 400 mètres ", regrette le président. Mais existe réellement de la place pour une deuxième plage naturiste ? De Nieuport, où il n'en est " pas question ", à Blankenberge, où " la concentration touristique est trop forte ", en passant par Ostende, où " on ne voit pas bien où la mettre ", tous les bourgmestres pressentis se... dérobent. La commune de Bredene veut bien agrandir la plage existante mais sans sacrifier la zone tampon qui la sépare actuellement de ses plages " textiles ". De l'autre côté, Bredene se heurte au veto de la commune voisine, Le Coq, qui ne veut pas écorner son image de plage familiale. Guillaume Capron