" C'est comme la boîte à tartines... mais en mieux ! " Voilà le slogan de cette start-up wallonne créée il y a deux ans par Aline Goffin et Julie Vandeput, deux jeunes mamans désireuses de " repenser la cuisine de collectivité " en fournissant aux élèves des repas de midi durables et équilibrés. " Nous sommes parties du constat que la...

" C'est comme la boîte à tartines... mais en mieux ! " Voilà le slogan de cette start-up wallonne créée il y a deux ans par Aline Goffin et Julie Vandeput, deux jeunes mamans désireuses de " repenser la cuisine de collectivité " en fournissant aux élèves des repas de midi durables et équilibrés. " Nous sommes parties du constat que la préparation du pique-nique était souvent une tâche rébarbative pour les parents ", explique Aline Goffin. Les deux entrepreneuses décident alors de lancer des box repas froides à commander en ligne et livrées directement à l'école. Couvée depuis sa création par la coopérative Azimut, Oh My Box ! s'apprête à adopter le statut de SCRL à finalité sociale. Elle va déménager sur le site des Artisans de Bossimé, à Loyers, où des parcelles agricoles sont mises à disposition de producteurs, et où l'entreprise pourra profiter d'une cuisine partagée. " Nous avons choisi le statut de coopérative car nous souhaitons fédérer plusieurs acteurs autour du projet, assure notre interlocutrice. Nous allons ouvrir le capital aux parents, producteurs, etc. " A ce stade, la start-up ne livre les écoles qu'un seul jour par semaine. Ses cofondatrices doivent à présent étendre leur réseau de distribution. " Il nous faut maximiser le nombre d'écoles par région et augmenter le taux de pénétration en sensibilisant les parents. " Seules 27 écoles ont pour l'heure accepté de collaborer. C'est qu'il n'est pas simple de convaincre les établissements disposant déjà d'une cantine. " Il est évidemment plus facile d'entrer dans les écoles qui ne proposent rien, assure la cofondatrice. Mais celles qui ne fournissent que des repas chauds sont aussi une cible. "