La faiblesse des prix, l'importance des coûts d'exploitation miniers et la hausse du prix de l'énergie se sont conjugués pour éroder les marges dans le secteur du zinc. La publication, le 30 octobre dernier, des résultats du leader du zinc Nyrstar avait déjà refroidi les analystes. L'excédent d'exploitation (Ebitda) du troisième trimestre ne s'élevait qu'à 13 millions d'euros, alors que les analystes de Degroof Petercam attendaient 29 millions et...