Mis sur pied par le gouvernement de Madrid en 2009, le fonds de sauvetage des banques espagnoles, dénommé FROB, envisage une nouvelle fusion entre des...

Mis sur pied par le gouvernement de Madrid en 2009, le fonds de sauvetage des banques espagnoles, dénommé FROB, envisage une nouvelle fusion entre des établissements qui ont été nationalisés et qui sont désormais de son ressort. Il s'agit de Bankia, issu d'un premier regroupement entre sept caisses d'épargne régionales, et de Banco Mare Nostrum, issu de trois banques locales. En fait, le gouvernement cherche aujourd'hui à les revendre au secteur privé afin de recouvrer une partie de l'argent public qui a servi à les recapitaliser (24 milliards d'euros au total). Or, il apparaît qu'un regroupement préalable des deux apporterait davantage que leur cession séparée. Un surplus de 400 millions, pour être précis. Par Jean-Christophe de Wasseige