Administrateurs de société, hommes d'affaires, rentiers ou propriétaires de château, ils sont omniprésents au sein des grandes entreprises et parmi les plus grosses fortunes du pays. En ...

Administrateurs de société, hommes d'affaires, rentiers ou propriétaires de château, ils sont omniprésents au sein des grandes entreprises et parmi les plus grosses fortunes du pays. En Belgique, plus que dans tout autre pays européen, le sang bleu détient un certain pouvoir. Alliant recherche historique et analyse chiffrée, l'enquête menée par nos confrères de L'Echo est pour le moins révélatrice. Celle-ci indique que la noblesse contrôle quelque 79,85 milliards d'euros, soit 56 % de la fortune totale des 500 familles belges les plus riches. Une jolie somme. Parmi ces privilégiés, indiquent les auteurs, on retrouve 48 familles anoblies et huit autres qui tiennent leur lignée de l'Ancien Régime (avant 1830). Une enquête sans concession qui peut se montrer peu tendre à l'égard de certains noms. Serge Quoidbach, Nicolas Keszei et Michel Lauwers, Noblesse is business, éditions Racine, 184 pages, 19,95 euros.Par Guillaume Capron