La Flandre compte neuf Mobipunten (Points Mob) de plus. Six d'entre eux seront situés en Brabant flamand (Asse, Vilvorde, Wezembeek-Oppem, Rhode-Saint-Genèse, Haecht, Weerde) et trois en Flandre- Occidentale (Ypres, Dixmude, Furnes). En Brabant flamand, ces proj...

La Flandre compte neuf Mobipunten (Points Mob) de plus. Six d'entre eux seront situés en Brabant flamand (Asse, Vilvorde, Wezembeek-Oppem, Rhode-Saint-Genèse, Haecht, Weerde) et trois en Flandre- Occidentale (Ypres, Dixmude, Furnes). En Brabant flamand, ces projets s'inscrivent dans le cadre d'une stratégie du "moindre embarras" qui doit en principe accompagner les travaux à venir sur le ring de Bruxelles. En Flandre-Occidentale, et plus particulièrement dans le Westhoek, la rareté des transports publics impose de facto l'usage de la voiture. Conçus pour inciter les Flamands à utiliser plus d'un mode de transport, les Mobipunten sont des lieux aisément identifiables. Souvent situés en milieu urbain mais quelquefois aussi dans un zoning industriel, ils offrent à la fois des transports publics, des voitures ou des bicyclettes en partage ainsi que divers services : retrait de colis, réparation de vélos, bornes de rechargement pour véhicules électriques, etc. Leur réalisation coûtera 4,25 millions d'euros et sera entièrement financée par le Fonds européen de développement régional (Feder). Avec ces neuf nouveaux Points Mob, la Flandre en compte désormais 50. C'est bien mais encore loin de l'objectif à atteindre : 1.000 Mobipunten d'ici 2025. Le premier a été installé à Deinze en février 2018.