Sioen a pour habitude de livrer des prévisions vagues. Mais cette fois, lors de son trading update du premier trimestre, il le fut moins concernant l'exercice en cours. Le leader mondial dans l'enduisage intégré de tissus synthétiques connaît actuellement une phase intense de croissance (externe). Sioen la doit à ses rachats de Manifattura Fontana (géosynthétique) et Dimension-Polyant (leader mondial du marché des toiles pour voiles ; la plus grande acquisition de l'histoire du groupe), intégrés dans sa division Coating, ainsi que de Verseidag Ballistic Protection et Ursuit (combinaisons étanches professionnelles), incorporés dans sa division Apparel.
...

Sioen a pour habitude de livrer des prévisions vagues. Mais cette fois, lors de son trading update du premier trimestre, il le fut moins concernant l'exercice en cours. Le leader mondial dans l'enduisage intégré de tissus synthétiques connaît actuellement une phase intense de croissance (externe). Sioen la doit à ses rachats de Manifattura Fontana (géosynthétique) et Dimension-Polyant (leader mondial du marché des toiles pour voiles ; la plus grande acquisition de l'histoire du groupe), intégrés dans sa division Coating, ainsi que de Verseidag Ballistic Protection et Ursuit (combinaisons étanches professionnelles), incorporés dans sa division Apparel. L'activité de Sioen consiste à recouvrir un support d'une couche de protection, notamment pour les tissus techniques de qualité supérieure. Et Sioen est le seul acteur entièrement intégré de son secteur. Sa stratégie repose sur des investissements constants dans l'innovation et un appareil de production moderne, lesquels lui assurent une croissance du chiffre d'affaires (CA) dans les nouvelles applications techniques. Sioen s'articule autour de trois activités. Outre Coating (fils, tissage et enduction) et Apparel (fabrication de vêtements techniques), le groupe compte Chemicals (production de pâte, d'encres et de vernis industriels). L'entreprise implantée à Ardooie est parvenue sur les trois premiers mois de l'exercice en cours à enregistrer une hausse de son CA de 35,4 %. Le CA du groupe s'est en effet hissé de 88,6 millions d'euros au terme du premier trimestre 2016 à 119,9 millions d'euros au même moment, un an plus tard. De cette hausse, 5,2 % sont organiques et 30,1 % attribuables aux acquisitions précitées. Malgré ce chiffre, nous ne sous-estimerions pas la croissance du CA organique. À titre de comparaison, en 2016, cette croissance organique est ressortie à 3,3 %. La croissance du CA organique est du reste bien répartie entre les trois divisions (entre 5,1 et 5,5 %). La croissance totale est la plus nette chez Apparel (+50,8 % ; de 24,1 à 36,3 millions d'euros). Dans la division principale, Coating, le CA est passé de 53,5 à 71,8 millions d'euros, soit une hausse de 34,2 %. La hausse des ventes dans l'activité Chemicals s'est en revanche limitée à 7,2 % (de 10,9 à 11,7 millions d'euros), dont une croissance organique de 5,3 % en l'absence d'acquisition d'importance. Les analystes et investisseurs s'intéressent au moins autant à l'évolution du bénéfice. Mais pour la connaître, il faudra attendre les résultats semestriels, fin août. L'an dernier, la marge de REBITDA (cash-flow opérationnel récurrent sur CA) s'est améliorée de 16,2 % à 16,5 % et la marge de REBIT (bénéfice opérationnel récurrent sur CA) est passée de 11,6 % à 12,5 %. L'évolution du CA et du bénéfice fut assez morne ces dernières années, mais pour cet exercice, le consensus s'établit à une hausse à 400 millions d'euros. Sur la base des projections moyennes actuelles, l'action ne présente plus une valorisation intéressante. Elle a évolué vers sa fair value, à 20 fois le bénéfice attendu cette année et près de 10 fois le rapport escompté entre la valeur d'entreprise (EV) et le cash-flow opérationnel (EBITDA). D'où l'abaissement de notre conseil. Conseil : conserver/attendre Risque : moyen Rating : 2B Paru sur initiedelabourse.be le 17 mai Les groupes rachetés ont assuré 30 % de la croissance du CA (35 %).