Alain Flausch " Faites ce que vous aimez faire. Votre carrière, c'est une chose, mais votre vie est bien plus importante "

" Il faut du talent pour concilier les choses que vous aimez faire et votre carrière. Je n'ai pas suivi le même parcours que Josselin. J'ai un MBA. La connaissance est un levier important. Il ne faut pas sous-estimer l'importance d'une formation universitaire. Pour moi, les personnes qui peuvent défendre clairement leurs propositions et leurs idées sont celles qui ont le plus de chances d'atteindre leurs objectifs. "
...

" Il faut du talent pour concilier les choses que vous aimez faire et votre carrière. Je n'ai pas suivi le même parcours que Josselin. J'ai un MBA. La connaissance est un levier important. Il ne faut pas sous-estimer l'importance d'une formation universitaire. Pour moi, les personnes qui peuvent défendre clairement leurs propositions et leurs idées sont celles qui ont le plus de chances d'atteindre leurs objectifs. " " J'étais le CEO de la STIB jusqu'à il y a six ans, depuis, je travaille pour l'UITP, une organisation internationale qui promeut le transport public ( Alain Flausch a, depuis l'interview, pris sa retraite et quitté l'UITP le 31 décembre 2017, Ndlr). Nous sommes des pionniers dans la réflexion sur le transport intelligent. Lorsque je suis arrivé à la tête de la STIB en 2002, ma mission était d'insuffler une nouvelle dynamique à cette vieille institution. C'est ce que j'ai fait en formulant une vision et une stratégie, et en écoutant. " " Je suis allé parler non seulement avec les cadres, mais aussi avec les chauffeurs. Il y a un lien entre l'implication du personnel dans le plan stratégique et l'orientation clientèle d'une société. " " Les maires de grandes villes tels que Michael Bloomberg à New York, Sadiq Khan à Londres et Anne Hidalgo à Paris m'ont beaucoup inspiré dans mon rôle de leader. La politique nationale m'inspire moins. Dans les villes, nous verrons comment le progrès va évoluer. "" Pour quelqu'un qui, comme moi, travaille dans la même société depuis huit ans, il est certes intéressant de pouvoir parler avec quelqu'un d'externe à l'entreprise pour savoir si vous êtes sur la bonne voie et si vous avez fait les bons choix. Si vous travaillez dans une grosse entreprise comme Proximus, vous vous demandez parfois si vous n'êtes pas un numéro parmi tant d'autres. Comment faire en sorte d'être remarqué ? " " Chez Proximus, il y a trois divisions. Il y a le département pour les particuliers, celui pour les sociétés et, à part, le département wholesale ( grossistes, Ndlr). Je travaille pour ce dernier, qui est tout nouveau. Nous sommes trois. Nos produits proposent des services aux opérateurs téléphoniques alternatifs en Belgique qui n'ont pas d'infrastructure propre. Je suis responsable de la mission et de la stratégie de ce département et je suis à la recherche d'opportunités de croissance. " " Si vous parvenez ensemble, avec vos employés ou au sein de votre département, à croire dans la même histoire, alors votre carrière vous semblera beaucoup plus simple et naturelle. Bien entendu, en tant que leader, vous pouvez amener votre propre vision - c'est ce que l'on attend aussi de vous - mais il est bon de laisser de la place à l'apport des autres. Tout tourne autour de leur expertise, pas de la mienne. Le livre de Simon Sinek ( Together Is Better : A Little Book of Inspiration, Ndlr) m'a beaucoup inspiré. Il y explique la manière dont nous pouvons ensemble trouver des solutions grâce à la discussion, l'ouverture et la compréhension mutuelle. "