La famille Mustang s'agrandit: les coupés et cabrios ont une petite soeur. C'est un gros bébé, puisqu'il s'agit d'un SUV. Et il ne boit plus d'essence, mais carbure exclusivement à l'électricité. Un engin bien de son temps, donc, mais dont le génome a muté par rapport à celui des Mustang originelles. Si Ford a appelé ce SUV " Mustang ", c'est pour profiter de l'image valorisante associée à ce nom, afin de poser le véhicule en concurrent des modèles premium de chez Tesla et des constructeurs allemands. A bord, cepend...

La famille Mustang s'agrandit: les coupés et cabrios ont une petite soeur. C'est un gros bébé, puisqu'il s'agit d'un SUV. Et il ne boit plus d'essence, mais carbure exclusivement à l'électricité. Un engin bien de son temps, donc, mais dont le génome a muté par rapport à celui des Mustang originelles. Si Ford a appelé ce SUV " Mustang ", c'est pour profiter de l'image valorisante associée à ce nom, afin de poser le véhicule en concurrent des modèles premium de chez Tesla et des constructeurs allemands. A bord, cependant, la finition n'est pas très chic, l'habitacle mélangeant des matériaux de qualités diverses. Par contre, l'ambiance est moderne, avec un énorme écran vertical de 15,5 pouces et un système multimédia connecté dont l'intelligence artificielle s'adapte à vos préférences pour les réglages du véhicule. L'habitabilité arrière est très généreuse mais la banquette (rabattable mais non coulissante ni inclinable) soutient peu les cuisses. Cette Mustang des familles se creuse par ailleurs de deux coffres: un avant et un arrière. Le modèle est proposé en versions propulsions (258 ou 285 ch, avec respectivement 450 ou 600 kilomètres d'autonomie) ou à transmission intégrale (258 ou 338 ch et 420 ou 540 kilomètres d'autonomie, voire 465 ch pour la future GT). Ces dernières conservent un mode de conduite qui autorise de franches ruades du train arrière bien quele contrôle de stabilité ne puisse être totalement désactivé. Le châssis de cette américaine produite au Mexique affiche un très bon compromis confort/dynamisme: l'amortissement a été retravaillé pour les routes de notre continent dans le centre européen de Ford, situé à Lommel. Cette Mustang à pile a donc un peu l'accent belge... La voiture évolue normalement sans bruit moteur mais un résonateur peut simuler le grognement d'un bon vieux bloc V8 américain. Une parade plutôt réussie et qui fonctionne comme un atavisme artificiellement cultivé. On peut se plier à la théorie de l'évolution sans faire totalement table rase de ses racines...