Comment se faire connaître quand on est une jeune start-up et qu'on n'a pas les moyens de s'offrir une grande campagne de pub ? En faisant preuve de créativité. Partant du constat que plus de 400 agences bancaires (ING, etc.) fermeront leurs portes d'ici trois ans, laissant leurs vitrines désespérement vides et tristes, Mozzeno a sauté sur l'occasion pour faire parler d'elle à moindre coût. L'idée ? Utiliser les vitrines de ces anciennes agences bancaires comme panneaux d'affichage. Et encourager ainsi les passants à rejoindre la communauté d'investisseurs et d'emprunteurs de Mozzeno, première plateforme belge de financement collaboratif permettant à des particuliers de financer les projets d'autres particuliers (1.200 prêts accordés depuis sa création en 2017).

Comme l'explique Xavier Laoureux, cofondateur de Mozzeno, " il est bien évidemment important d'être créatif dans le message quand on est une start-up comme Mozzeno, mais il faut aussi l'être dans le support utilisé ". " Par ailleurs, être présent dans le monde digital n'est pas suffisant, il faut également être présent dans le monde physique pour rassurer, surtout quand on a une offre financière. "

En comparaison avec une campagne d'affichage classique, la tactique s'avère non seulement plus créative mais surtout 10 fois moins chère. Une première vitrine décorée aux couleurs de la fintech est à découvrir rue du Glacis à Liège. Une deuxième devrait bientôt être visible du côté de Courtrai. Originale et pas chère, la campagne se veut donc mobile et en continu puisqu'elle a pour but de se déplacer et d'aller là où des agences bancaires ferment leurs portes en Belgique.