Dans le petit monde du transport, la guerre des talents fait rage. Et pour recruter des chauffeurs de plus en plus introuvables, les entreprises rivalisent de créativité. Ambassadrice des Gazelles de Flandre-Orient...

Dans le petit monde du transport, la guerre des talents fait rage. Et pour recruter des chauffeurs de plus en plus introuvables, les entreprises rivalisent de créativité. Ambassadrice des Gazelles de Flandre-Orientale en 2020, la société Xwift, basée à Nazareth près de Gand, offre ainsi une récompense de 1.000 euros à quiconque lui permettra d'engager un chauffeur. Ce dernier recevra de son côté une prime d'engagement de 2.000 euros. Une opération analogue avait déjà été menée en 2019. Déjà confrontée à une pénurie de chauffeurs, Xwift offrait à l'époque 5.000 euros à chaque nouvel engagé. Cette fois, des tiers seront également récompensés mais ils devront partager avec le fisc, qui empochera 33% de la prime. "Une partie de notre croissance potentielle s'en va en fumée à cause de cette pénurie, de sorte que nous sommes prêts à aller loin pour fidéliser nos chauffeurs", commente Pieter Denys, patron de l'entreprise. Dans le passé, des chauffeurs particulièrement assidus, prudents et écoresponsables s'étaient également vu attribuer une voiture de société.