Le journalisme mène à tout à condition d'en sortir... A voir Adrien Dewez, ancien du Soir et de Daily Science, heureux comme jamais dans son Patatak, force est de constater qu'il a trouvé sa voie. A l'heure où le tout-Bruxelles se presse dans le Frites Atelier de Sergio Herman, les amateurs de...

Le journalisme mène à tout à condition d'en sortir... A voir Adrien Dewez, ancien du Soir et de Daily Science, heureux comme jamais dans son Patatak, force est de constater qu'il a trouvé sa voie. A l'heure où le tout-Bruxelles se presse dans le Frites Atelier de Sergio Herman, les amateurs de frites à la belge feraient bien de rejoindre le dynamique parvis de Saint-Gilles. Ici, on cuit les frites au blanc de boeuf ! Des frites artisanales coupées dans la maison au départ de bintjes originaires de Genappe. Meilleures que dans les baraques à frites de notre enfance ou de nos fins de soirées estudiantines. Au menu aussi, six sauces maison dont une incroyable sauce du chef à base de bouillon dashi. A côté des frites (de pomme de terre ou de patate douce), Patatak pousse la carte de l'artisanat jusque dans les accompagnements. Comme la fricandelle à base de de haché de porc, les juteux nuggets de véritable poulet à la panure de flocons d'avoine et graines de cumin ou la croquette au fromage de Herve servie avec du sirop de Liège.Même carte locale pour les boissons avec la Redor de la Brasserie Dupont ou la Zinnebir de la Brasserie de la Senne. Mais aussi du vin blanc wallon, celui du Domaine de Mellemont de l'homme d'affaires Pierre Rion, qui en a profité pour jeter un oeil sur le business plan de l'établissement. Une grande terrasse personnalisée va ouvrir sous peu.