Le piège se referme sur l'argent qui dort. Enfin, dormir n'est pas idéal comme expression car aujourd'hui, le choix pour les épargnants est, hélas, binaire : soit nous optons pour la Bourse et ses montagnes russes, soit nous nous contentons des 0,11% de " rendement " des livrets d'épargne des banques belges. Mais le CEO d'ING Belgique vient de nous rappeler que même cette " offre " minimale de 0,11% n'intéresse plus les banques belges.
...