Coup de tonnerre dans le petit monde des défenseurs des animaux : la présidente de l'antenne belge d'Animal Rights, son coordinateur de campagne et leur " agent secret ", auteur de reportages choc dans les abattoi...

Coup de tonnerre dans le petit monde des défenseurs des animaux : la présidente de l'antenne belge d'Animal Rights, son coordinateur de campagne et leur " agent secret ", auteur de reportages choc dans les abattoirs et autres institutions où les animaux sont maltraités, quittent l'association. Les deux premiers ont été licenciés, le troisième s'en va par sympathie. Le différend porterait sur une nouvelle campagne d'images percutantes tournées clandestinement par Animal Rights, qui n'aurait pas plu aux responsables de cette fondation d'origine néerlandaise constituée en 2009 et qui compte 1.300 membres dans notre pays. " Nous en avions assez, se borne à commenter Benoit Van den Broeck, son ex-coordinateur. Parfois, la direction ne perçoit notre situation qu'à travers des lunettes néerlandaises, alors que la culture et la législation dans notre pays sont différentes. " De concert avec la présidente, Nadine Lucas, Benoit Van den Broeck oeuvrait depuis un moment déjà pour davantage d'autonomie et la constitution dans notre pays d'une organisation propre.