Certaines formules semblent a priori improbables. Dont celle-ci... Soit la comédienne Jacqueline Bir, née française en Algérie en 1934 et qui rencontre à Paris le Belge Claude Volter, du futur théâtre du même nom. Après son installation à Bruxelles, B...

Certaines formules semblent a priori improbables. Dont celle-ci... Soit la comédienne Jacqueline Bir, née française en Algérie en 1934 et qui rencontre à Paris le Belge Claude Volter, du futur théâtre du même nom. Après son installation à Bruxelles, Bir mènera une carrière éclectique et talentueuse pendant plus d'un demi-siècle, riche d'au moins 200 rôles. Habituée aux interprétations de textes variés, que ce soit Oscar et la Dame rose d'Eric-Emmanuel Schmitt ou le Savannah Bay de Marguerite Duras, la désormais octogénaire peut affronter n'importe quel enjeu scénique. C'est encore vrai avec La dame à la camionnette, tiré d'un roman signé de l'Anglais Alan Bennett racontant la vraie vie d'une femme âgée qui a habité durant une quinzaine d'années dans sa camionnette usagée dans une rue du nord de Londres. Adaptée au cinéma en 2015 avec la grande Maggie Smith, cette vision unique de la cohabitation entre marginalité âgée et supposée normalité sociétale trouve en la personne de Jacqueline Bir des vibrations terriblement justes, cruelles mais aussi drôles. A 87 ans dans quelques jours, l'élégante madame Bir trouve ici l'un de ses rôles les plus marquants.