Début septembre, le harceleur de la journaliste et autrice belge Myriam Leroy a été renvoyé en correctionnelle. Comme l'expliquent nos confrères du Vif : " La Chambre des mises en accusation a en effet estimé que les ...

Début septembre, le harceleur de la journaliste et autrice belge Myriam Leroy a été renvoyé en correctionnelle. Comme l'expliquent nos confrères du Vif : " La Chambre des mises en accusation a en effet estimé que les propos de JD, dont de nombreuses insultes à caractère sexiste proférées entre 2012 et 2017, ne constituaient ni la manifestation d'une pensée ou d'une opinion, fût-elle rudimentaire et simpliste, ni une information. " Insulter un ou une journaliste ne serait donc pas une question de liberté d'expression. C'est une bonne chose, assurément. Et si vous n'en êtes pas totalement convaincu, ouvrez ces Yeux rouges, sorti l'an dernier et à présent disponible en poche. Il y est question de cet étau insupportable et pourtant si diffus qui se resserre autour d'une journaliste en prise avec un " colleur " (pour le dire gentiment) dont elle ne peut se défaire. Elle essaie pourtant. Mais, plus elle essaie, plus elle s'empêtre. Une adaptation de ce texte au Théâtre de Poche est également en préparation pour 2021.