Elles ont bonne mine les autorités anversoises. Soucieuses d'améliorer la qualité de l'air respi...

Elles ont bonne mine les autorités anversoises. Soucieuses d'améliorer la qualité de l'air respirée par les habitants, la ville d'Anvers interdit depuis ce mois de février l'entrée de la cité aux voitures diesel estimées trop polluantes. L'initiative ne semble guère avoir été efficace. De récentes mesures montrent en effet que les seuils de particules fines tolérés n'ont jamais été aussi souvent franchis que depuis l'instauration d'une zone de basse émission dans la métropole.