La 101e édition du Tour des Flandres qui s'élancera ce 7 avril sera la première épreuve cycliste à utiliser, en collaboration avec Proximus, les signaux GSM émis par les portables des specta...

La 101e édition du Tour des Flandres qui s'élancera ce 7 avril sera la première épreuve cycliste à utiliser, en collaboration avec Proximus, les signaux GSM émis par les portables des spectateurs pour mieux assurer la sécurité tout au long du parcours. Concrètement, Proximus collectera ces signaux pour identifier les déplacements massifs du public vers l'une ou l'autre côte réputée difficile ou vers des zones de festivités. Ces données seront ensuite transmises à un centre de crise et la police pourra utiliser les informations ainsi obtenues pour renforcer la sécurité dans ces zones. L'initiative ne plaît toutefois pas à tout le monde. Proximus affirme que " toutes les données collectées sont anonymes ", mais en est-il réellement ainsi ? s'interrogent les critiques. Du côté de l'Autorité de protection des données, on se montre rassurant. Tout est parfaitement conforme et ce type de monitoring existe déjà, par exemple, pour les festivals.