Amoureux du risque et de rendements élevés, mettez le cap sur Charleroi ! La cité carolo propose les plus hauts rendements belges en matière d'immobilier sur le marché secondaire. Le rendement brut de référence s'élève à 6,70 %. Des chiffres qu'il faut toutefois tempérer. Le marché carolo est p...

Amoureux du risque et de rendements élevés, mettez le cap sur Charleroi ! La cité carolo propose les plus hauts rendements belges en matière d'immobilier sur le marché secondaire. Le rendement brut de référence s'élève à 6,70 %. Des chiffres qu'il faut toutefois tempérer. Le marché carolo est particulier, de par son parc d'appartements relativement vieillissant et de par la faiblesse de ses loyers. Ce qui peut parfois entraîner des situations délicates avec certains locataires. En matière de vente, le marché secondaire des appartements est très bien fourni puisque selon les données du bureau de Crombrugghe et Partners, qui a analysé le baromètre Immovlan, on recense 1.370 annonces mises sur le marché. Le prix de vente moyen d'un appartement de 80 m2 est de 88.000 euros. Il n'a pas évolué en trois ans. Ce qui signifie, vu l'inflation, qu'il a perdu de la valeur ces dernières années. Le marché locatif est également bien fourni avec 1.560 annonces, dont le loyer moyen s'élève à 615 euros. Il a augmenté de 3 % en trois ans. A Mons, le prix de vente d'un appartement est plus élevé (126.000 euros) mais ne dépasse aucune autre ville wallonne. Il a par contre augmenté de 2,3 % par rapport à 2014. Sur le marché locatif, le choix est important avec un millier de biens à louer pour un prix moyen mensuel de 680 euros. Le rendement brut s'élève à 5,15 %. Ce qui semble donc un investissement moins risqué de par le profil plus dynamique de la cité du Doudou. X. A.