A quoi bon contingenter la vente de la Westvleteren à l'abbaye à deux bacs par personne, imposer une réservation téléphonique préalable ainsi qu'un intervalle de 60 jours entre deux achats et prévoir sur le ticket de caisse que l'acheteur n'est pas autorisé à commercialise...

A quoi bon contingenter la vente de la Westvleteren à l'abbaye à deux bacs par personne, imposer une réservation téléphonique préalable ainsi qu'un intervalle de 60 jours entre deux achats et prévoir sur le ticket de caisse que l'acheteur n'est pas autorisé à commercialiser son achat lorsqu'une chaîne de supermarchés en propose soudainement 30 bacs, soit 720 bouteilles au prix de 9,95 euros pièce ? " Nous vendons nos bières 2,50 euros, vidange comprise ", s'étranglent les moines qui admettent avoir mené, il y a cinq ans déjà, semblable opération avec Colruyt. " Mais l'abbaye connaissait alors des difficultés financières ", expliquent-ils. Ainsi montré du doigt, le " coupable ", la chaîne de supermarchés hollandaise Jan Linders qui exploite une soixantaine de points de vente, tous situés dans le sud des Pays-Bas, explique avoir simplement voulu remercier ses clients. Jan Linders a été élu pour la cinquième année consécutive meilleur supermarché pour la vente de bières spéciales par un panel de consommateurs de GfK, explique l'entreprise et nous avons voulu à cette occasion " faire découvrir au consommateur cette bière merveilleuse dont nous avons au demeurant limité la vente à deux bouteilles par personne ". La réplique est habile, tout comme le coup de pub qui, avec le prix auquel ont été vendues les bouteilles, n'a pas dû coûter grand-chose.