Contrairement à l'option de se décentraliser aux toutes proches Halles de Schaerbeek, c'est finalement dans la grande salle du Bozar que s'installe le festival, à trois reprises, pendant ses Nuits. Choix plus incongru géographiquement mais certitude d'un confort d'écoute pour les différents concerts qui s'y tiennent. Soit une Catherine Ringer qui perpétue l'esprit frondeur de feu Rita Mitsouko (28 avril), la somptuosité néoclas...