Ici, il n'est pas nécessaire de réserver - c'est rare en cette période - ce qui favorise la souplesse des visites. Intéressant eu égard à la météo belge, toujours imprévisible. A son avantage, cette propriété de 12 ha hors normes située à quelques kilomètre...

Ici, il n'est pas nécessaire de réserver - c'est rare en cette période - ce qui favorise la souplesse des visites. Intéressant eu égard à la météo belge, toujours imprévisible. A son avantage, cette propriété de 12 ha hors normes située à quelques kilomètres de Namur échappe à toute exiguïté et vous emmène dans un large éventail de fontaines, cascades et étangs. Ayant récemment rajouté le terme "d'eau" à sa dénomination, cet espace vert honore un fait historique puisqu'il a retrouvé sa configuration originale, celle du 18e siècle. Plans d'époque et archives ont permis à certaines sculptures déplacées ou simplement disparues au fil du temps de retrouver leur place initiale. Comme le Neptune qui réintègre son foyer original, au-dessus du buffet d'eau. Après plusieurs mois de multiples interventions d'artisans - ferronniers, charpentiers, menuisiers, couvreurs - la réouverture s'est déroulée en ce printemps 2021. Résultat, une visite impressionnante, y compris dans le réaménagement de la verdure, comme ce quinconce voisin de la cascade française et le fameux Rocher du lion. Dès le 5 juin, une quinzaine d'oeuvres monumentales en bronze de la sculptrice anglaise Anne Curry seront exposées dans cet écrin exceptionnel.