On l'imagine : les industriels de la viande suivent avec attention la montée en puissance des produits végétaux. Face au discours préconisant une consommation limitée d'aliments carnés, les lobbys de la bidoche s'activent pour préserver leur business. Leur mot d'ordre ? La qualité. " Nous voyons bien qu'il existe aujourd'hui des consommateurs qui s'intéressent aux produits végétaux sans être végétariens, affirme Michael Gore, administrateur délégué de la Fédération belge de l...