Les 226 bouquinistes installés sur les quais hauts de la Seine à Paris aimeraient rejoindre le patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco. C'est en ...

Les 226 bouquinistes installés sur les quais hauts de la Seine à Paris aimeraient rejoindre le patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco. C'est en bonne voie : " les traditions et savoir-faire des bouquinistes des quais " ont été inscrits au patrimoine culturel immatériel français en février. Etape indispensable pour être reconnu par l'Unesco. En fait, cette démarche tient surtout de la survie économique. Même si les 237 concessions sont octroyées à titre gratuit, Amazon, les plateformes de vente d'occasion ou la disparition des bibliothèques dans les familles mettent à mal les résultats financiers des bouquinistes. Certains ne gagnent plus que 600 euros net par mois. La reconnaissance de l'Unesco serait une protection contre la privatisation des lieux et l'obligation de rentabilité.