Passer au numérique. Depuis plusieurs années déjà, les entreprises productrices, en Belgique comme ailleurs, analysent leurs possibilités de transformation digitale. Elles sont aidées, en cela, par une série de programmes et d'aides en provenance des fédérations comme Agoria ou du public, comme Digital Wallonia. Pas plus tard que la semaine passée, le ministre Willy Borsus a, d'ailleurs, insisté sur les ambitions de la Wallonie de continuer ...

Passer au numérique. Depuis plusieurs années déjà, les entreprises productrices, en Belgique comme ailleurs, analysent leurs possibilités de transformation digitale. Elles sont aidées, en cela, par une série de programmes et d'aides en provenance des fédérations comme Agoria ou du public, comme Digital Wallonia. Pas plus tard que la semaine passée, le ministre Willy Borsus a, d'ailleurs, insisté sur les ambitions de la Wallonie de continuer à faire basculer l'industrie vers le concept d'Industrie 4.0. Une étude menée par PwC en partenariat avec Digital Wallonia révèle, à cet égard, les " facteurs de réussite pour devenir une industrie du futur ". On y découvre notamment que la majorité des entreprises (73%) se lancent dans une transformation numérique de leurs outils de production motivée par la pression sur les coûts. " Face aux coûts de main-d'oeuvre élevés et à l'augmentation de la concurrence, la solution des entreprises pour rester compétitives consiste à se tourner vers les nouvelles technologies ", indique l'étude. Elles veulent aussi répondre aux nouveaux besoins des clients et lancer de nouveaux produits. Les répondants à l'enquête PwC/Digital Wallonia ont, par ailleurs, surtout permis de mettre en avant les potentiels de l'industrie du futur. Avant tout, les technologies leur permettraient d'optimiser leurs processus de production : amélioration des délais, des processus et du contrôle. Vient ensuite l'amélioration des produits eux-mêmes : la modélisation 3D, par exemple, permet d'améliorer la précision et la finition de certaines pièces. Tandis que des technologies de capteurs et d'intelligence artificielle permettent aux entreprises de mieux contrôler leur production et d'ainsi diminuer les taux de produits défectueux. Sans oublier une meilleure satisfaction des clients. Les entreprises interrogées soulignent enfin que les nouvelles technologies leur permettent de prendre de meilleures décisions grâce à la collecte, au traitement et l'analyse des données rendues possibles par le numérique.