Témoin de l'indifférence avec laquelle ont été considérés, après le conflit, les réfugiés civils de la Grande guerre, le Cimetière des Belges de Neuville-sous-Mont...

Témoin de l'indifférence avec laquelle ont été considérés, après le conflit, les réfugiés civils de la Grande guerre, le Cimetière des Belges de Neuville-sous-Montreuil, dans le Pas-de-Calais " s'est effacé du paysage ". Plus de 600 de nos compatriotes reposent pourtant sous ce qui est devenu une pâture, regrette cet ouvrage collectif qui retrace l'épopée des " Belges du dehors " qui, dans une région privée d'hommes, ont souvent constitué une main-d'oeuvre bienvenue pour travailler la terre. Plus d'un y ont fait souche. D'autres s'activaient dans le complexe militaro-industriel du Havre dont la terrible explosion de 1915, audible jusqu'à 90 kilomètres à la ronde, ne parviendra pas à entamer la productivité.Les exilés belges en France 1914-1918, éditions Racine, 236 pages, 24,95 euros. Par Guillaume Capron