C'est une technique bien connue des publicitaires. Baptisée newsjacking, elle consiste à prendre gentiment l'actualité en otage pour faire, au final, la promotion d'un produit de manière originale. Les Belges ont voté il y a trois mois et aucun gouvernement fédéral ...

C'est une technique bien connue des publicitaires. Baptisée newsjacking, elle consiste à prendre gentiment l'actualité en otage pour faire, au final, la promotion d'un produit de manière originale. Les Belges ont voté il y a trois mois et aucun gouvernement fédéral ne pointe le bout de son nez en raison des tensions communautaires ? Organisons un grand événement sympathique le long de la frontière linguistique pour montrer au monde politique que Flamands et Wallons sont capables de parler ensemble ! Voilà, en résumé, la dernière campagne menée par la bière Leffe sous l'appellation bilingue " Nationaal Terrasse Nationale ". Depuis lundi et jusqu'à la fin de cette semaine, la marque du groupe brassicole AB InBev invite en effet 1.000 personnes de chaque communauté linguistique à discuter chaque jour, de 16 h à 20 h, autour de 1.000 tables de café disposées le long des 400 km de notre frontière linguistique. L'objectif ? Instaurer un réel dialogue entre Flamands et Wallons sous l'oeil bienveillant du politologue Dave Sinardet qui a été réquisitionné pour diriger ce vaste débat citoyen. Le tout servi avec une bonne Leffe sur chaque table - cela va de soi - mais une Leffe blonde 0.0%, la première bière d'abbaye sans alcool, histoire que les discussions ne s'échauffent trop sous le coup des tournées à répétition...